Les Chroniques de VJC

In Mémoriam Yann Desjeux...Tes frères d'armes SAS ne t'oublient pas Dany !

Yann Desjeux avait 52 ans. Ancien du 1er RPIMa de Bayonne, Dany pour ces frères d'armes du régiment. Sur les circonstances exactes de la mort de Yann, le 18 janvier 2013, lors de la prise d'otages à In Amenas en Algérie, après sa mort dans l'attaque terroriste du site gazier de Tiguentourine par les Signataires du sang de Mokhtar Belmokhtar,sur les derniers instants du seul Français mort dans l'attaque, une chose est sûr, c'est que Dany s'est comporté durant la prise d'otages en véritable héros.

L'ancien SAS, spécialiste de la protection rapprochée, a jusqu'au bout tenté de rassurer et d'épargner les otages étrangers retenus à ses côtés durant l'assaut d'In Amenas. Il n'avait rien perdu des qualités cultivées, vingt ans durant, au 1er RPIMa. Il a mis son expérience au service du site gazier d'In Amenas après avoir été recruté par la société britannique Red Med. En 1980, Yann Desjeux avait intègré le 1er RPIMa de Bayonne, en tant qu'engagé volontaire. Des témoignages confirment que Yann Desjeux n'a pas perdu le sang-froid et les techniques acquises, des années durant, dans les forces spéciales françaises. « Il s'est comporté durant la prise d'otages en véritable héros ».
 
Il a d'ailleurs reçu la légion d'honneur à titre posthume pour comportement héroïque...Il s’est sacrifié (…) Dès le début de la prise d’otages, il chercha à obtenir des informations au détriment de sa propre sécurité...Yann a eu un comportement héroïque...Il n’hésita pas à passer des appels (…) pour alerter du danger alors que les terroristes se trouvaient à quelques mètres. Les informations qu’il a transmises (…) relayées aux autres expatriés retenus sur le site, permirent à certains de se cacher, à d’autres de s’échapper. Grâce aux témoignages receuillis, ce sont pres de 200 personnes qu'il a pu sauver grâce à son action. Le récit fait par l'otage irlandais auquel Yann était enchaîné. « Il a dit qu'il avait continué, au péril de sa vie, à rassurer les otages et à détourner d'eux l'agressivité des ravisseurs. ».Yann avait, comme d'autres otages, une ceinture d'explosifs sur lui. « Il aurait apparemment réussi à désamorcer le détonateur de la charge explosive. Ce sont des gestes que seul un professionnel comme lui pouvait faire. Un otage britannique libéré a qualifié d'"héroïques" l'attitude et le comportement de Yann desjeux, et ne doute pas que de nombreux otages lui doivent la vie. »
 
Fin janvier 2013...Né en 1960, il avait intégré l'armée en 1979, effectuant son service militaire au 6e RPIMa de Mont-de-Marsan. En 1980, Yann Desjeux intègre le 1er RPIMa de Bayonne, en tant qu'engagé volontaire. Il y servira jusqu'en 1997. Selon ses proches, il a effectué de nombreuses missions opérationnelles, notamment dans le Golfe, en 1991, ou encore en Bosnie. Le cercueil recouvert d'un drapeau bleu-blanc-rouge a été accueilli en haut des marches de la petite église Saint-André, dans le vieux Bayonne, par une haie d'honneur d'anciens du 1er RPIMa...Sa famille, dont ses deux fils portant des foulards bleu et blanc aux couleurs du club de rugby de l'Aviron Bayonnais...«Il habitait le quartier de Saint-André. C'est ici qu'il venait le dimanche à la messe», a souligné dans son homélie l'aumônier Philippe Vanneste. «Yann a frôlé la mort (...) tout jeune, en tant que parachutiste (...) il côtoyait la mort au quotidien, il avait demandé à Dieu dans sa prière la force, le courage et la foi», a ajouté l'ancien aumônier du 6e RPIMa. La mort l'a finalement «enlevé brusquement lors d'une prise d'otages loin du Pays basque qu'il aimait tant», a-t-il encore dit...Comme le veut la tradition basque, le cercueil de Dany a été applaudi à la sortie de l'église de Bayonne où ont été célébrées ses obsèques...
 
Honneur à toi Dany...L'honneur d'un peuple appartient aux morts et les vivants n'en ont que l'usufruit...Personne n’est à l’abri de la mort, elle est même peut-être la seule justice que nous ayons tous en commun, elle est cruelle, tragique, sombre, parfois violente souvent injuste mais elle reste une fatalité…Les morts ne sont vraiment morts que lorsque les vivants les ont oubliés...In Mémoriam Dany...Repose en paix au pays notre frère d'arme !

Publié le 18/01/2018

© 2010 - 2018 Veterans Jobs Center - SARL GABIRO - Tous droits réservés - Réalisation GFX Studios